Money Management : les Meilleures Stratégies de Gestion de Bankroll

Money Management Gestion de Bankroll Paris Sportifs

Qu’il s’agisse de Sport Trading ou de Pari Sportif, une chose est sûr, on veut tous gagner gros ! Mais impossible de générer des gains sans une gestion rigoureuse de sa bankroll ! C’est une problématique au cœur du money management. Comment gérer ses mises ? Quelle est la meilleure stratégie pour optimiser sa bankroll ? Découvrez dans cet article, les différentes stratégies de gestion de mises dans les Paris Sportifs. Apprenez à distinguer les gestion de bankroll qui fonctionnent, de celles qui vous mèneront vite à la bankrupt.

Cet article comprend :

  1. Pourquoi est-il Important d’Avoir un bon Money Management ?
  2. Paris Sportifs : les Stratégies pour Miser
  3. Money Management : Les Célèbres Stratégies de Gestion de Bankroll
  4. Comment Transformer sa Bankroll en Unité ?

*

POURQUOI EST-IL IMPORTANT D’AVOIR UN BON MONEY MANAGEMENT ?

Qu’est-ce que le Money Management ?

On appelle money management, la manière dont vous gérez votre capital financier et vos mises pour parier. Son but est de répondre à une problématique élémentaire : protéger au mieux votre bankroll, tout en optimisant vos gains !

Le money management est en lien direct avec vos gains et vos pertes, c’est une ressource au cœur de votre activité de parieur ou de sports trader.

Sans bankroll vous n’avez plus d’outil de travail et il est alors impossible de générer des gains. Votre money management, vous impose de vous fixer des règles de gestion de capital à respecter.

Bankroll : Les règles de gestion élémentaires

A) Limiter le montant de ses mises

Ne misez qu’une partie de votre capital par paris ou par trade. Ce montant, alloué par mise, oscille, généralement, entre 1 et 5 % de votre bankroll.

 – Pour quelle raison limiter ses mises avec un si faible pourcentage ?

Avec 1 % de mise par trade, il faut faudra 100 trades perdants consécutifs avant de perdre l’intégralité de votre capital. Le risque est ainsi réparti au mieux pour rester le plus longtemps possible sur le marché dans les meilleures conditions. C’est la seule solution pour surmonter les périodes de pertes imprévisible et inévitable. C’est ce que l’on appelle aussi la variance.

Le revers de la médaille est que vos gains s’accumulent également de façon beaucoup plus modéré. C’est une leçon de trading à retenir quel que soit votre capital de départ votre bankroll se construit graduellement.

B) Combattre ses émotions

En trading et dans les paris sportifs, votre raison affronte vos émotions. Vos émotions réagissent à des situations instantanées alors que vos choix doivent être basés sur une vision d’ensemble, orientés sur le long terme. C’est à votre raison de dicter vos décisions et non l’inverse !

Le désir du gain, d’autres diront la cupidité, cumulé à l’impatience de gagner transforme notre perception du risque. Si bien qu’au lieu de gagner quoique ce soit, c’est bien connu en trading, on finit par perdre.

Puisque les gains sont corrélés au montant de vos mises, on a tendance à raisonner « si je parie plus je gagnerais plus ». C’est logique, non? – Pas vraiment, car l’inverse est aussi vrai, en pariant plus, vous risquez plus.

Vous devez rester maître de vos émotions pour combattre la tentation de trop parier (ou de chasser vos pertes). Respectez des limites de mises en accord avec le montant total de votre bankroll.

Si vous ne pouvez pas gérer une petite banque, comment pourriez-vous gérer une plus grosse banque ? Restez discipliné ! Un bon money management privilégie toujours la protection de sa bankroll.

PARIS SPORTIFS : LES STRATÉGIES POUR MISER 

A ) Le Mauvais Money Management dans les paris sportifs

Commençons par les stratégies à éviter ! Si ces dernières peuvent présenter des résultats séduisants à court terme, elles sont toutes perdantes à long terme.

  • Tout Miser d’un Coup

Cela peut paraître évidemment, mais pourtant face au stress, à la frustration d’une mauvaise série, on veut toujours tenter de faire un gros coup pour se rattraper. On appelle cela « chasser ses pertes » ! Alors pourquoi pas mettre toute sa bankroll ?

Une petite voix nous dit que « cette fois, c’est la bonne, le pari est sûr » S’il est vrai qu’en cas de résultat favorable les gains suivront à l’inverse un mauvais résultat (inévitable à long terme) vous mettra K.O. sans d’autres chances de rebond!

  • Miser en Fonction d’un Montant Fixe à Gagner

Cette méthode ne vous permet pas d’aborder le sport trading dans un bon état d’esprit. Vous aurez tendance à être obsédé par votre objectif de gain, plus que par la recherche de valeur.

En jouant de la sorte, vous avez de grande chance de trop miser sans prendre suffisamment en considération le montant des cotes et les risques.

  • Martingale et Paris Sportifs

La fameuse martingale, elle abonde sur le net et est cuisinée à toutes les sauces.

Certaines formules ont des promesses appétissantes, mais autant le dire tout de suite : si ce système est mathématiquement viable et peut être salutaire à court terme, c’est une catastrophe à long terme.

En pratique, vous serez limité par les restrictions de mise, la taille de votre bankroll qui n’est pas infinie, le facteur psychologique induit par les pertes, mais surtout l’incertitude des résultats futures.

  – Comment fonctionne la martingale dans les paris sportifs ?

La théorie veut que vous multipliiez votre mise chaque fois que vous perdez, de façon à recouvrir vos pertes et encaisser vos gains au prochain pari gagnant.

Plus la série perdante se prolonge plus le montant de vos pertes s’accumulent et le montant de vos prochaines mises s’accroît.

Suivez l’exemple, en pariant théoriquement sur une cote à @2 avec une première mise de 10€. (En pratique, votre cote ne sera jamais exactement la même d’un match à l’autre et vous devrez donc recalculer pour ajuster vos mises)

– 1ère mise 10€ – (Perte totale de 10€)

– 2ème mise 20€ – (Perte totale de 30€)

– 3ème mise 40€ – (Perte totale de 70€)

– 4ème mise 80€ – (Perte totale de 150€)

– 5ème mise 160€ – (Perte totale de 310€)

– 6ème mise 320€ – (Perte totale de 630€)

– 7ème mise 640€ – (Perte totale de 1270€)

– 8ème mise 1280€ – (Perte totale de 2650€)

En pariant 10€ sur une cote @2 vous espériez initialement remporter 10€, avec une martingale perdante 7 fois consécutives, vous devrez à présent parier 1270€ pour gagner seulement 10€ !

À la 7ème tentative, rien ne vous garantit que votre pari sera gagnant et la spirale peut continuer !

Cela est tout à fait plausible d’enchaîner une longue mauvaise série ! Est-ce que pour 10€ cela vaut le coup de miser 1270€ ? Est-ce que vous allez devenir riche en utilisant une martingale ? Vous connaissez la réponse !

B) Le Money Management Gagnant dans les Paris Sportifs

  • Mise Fixe

Cette manière, de miser consiste à placer un montant fixe pour chaque pari, peu importe si le pari précédent a été gagné ou perdu.

Le système a l’avantage d’être rapide et simple à utiliser. Aucun calcul n’est nécessaire.

En utilisant cette manière de miser, vous pouvez rapidement comparer et évaluer les performances respectives de plusieurs systèmes de trading, les uns par rapport aux autres.

– Comment utiliser une mise fixe sur un pari Lay ?

Si vous parier sur un betting exchange vous aurez à faire à ce type de pari. Dans ce cas, votre mise ne doit pas dépasser le montant de votre liability.

Rappelez-vous que les Lay sont l’inverse des Back. Lorsque vous parier sur un Lay, le montant de votre mise est limité par votre liability.

Si la cote du Lay est de @3 et que vos mises sont de 10€, vous risquez en réalité 20€.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les notions de Lay et de liability, je vous recommande de lire l’article : Qu’est-ce que le Sport Trading ?

  • Mise Proportionnelle Fixe

Avec cette stratégie, vous misez toujours un pourcentage fixe de votre capital sur chaque sélection.

Il peut s’agir d’1, 2… 5% de votre bankroll. Ce montant peut être adapté selon plusieurs paramètres, soit le montant de votre bankroll, soit le montant des cotes jouées.

En cas de série gagnante, le montant de vos mises va augmenter petit à petit. Alors qu’en cas de série perdante le montant de vos mises va diminuer au fur et à mesure.

EXEMPLE

En pariant 5% de 100€ sur des cotes à @2, en cas de série gagnante vous aurez :

– 1ère mise 5€ – montant de la bankroll 105€

– 2ème mise 5.25€ – montant de la bankroll 110.25€

– 3ème mise 5.5€ – montant de la bankroll 115.75€

– 4ème mise 5.78€ – montant de la bankroll 121.53€

Le principal problème avec les mises proportionnelles fixes est que toutes les opportunités sont différentes. Certaines situations sont évidentes et il serait regrettable de ne pas en profiter en réajustant ses mises.

– Mise Proportionnelle en Fonction des Cotes

Il est également possible d’établir un barème. Ce dernier détermine le risque à partir des probabilités. Pour les cotes entre A et B vous pariez X% de votre bankroll, alors que pour les cotes entre C et D vous pariez Y% de votre bankroll.

Avec ce système, vous allez allouer un montant de mise plus important pour les cotes dont la probabilité de se réaliser est élevées et diminuer le montant de vos mises sur les cotes plus élevées.

Autrement dit, des mises plus élevées sont placées sur des cotes faibles, et des mises plus basses sur des cotes élevées.

Un exemple totalement arbitraire. Pour les cotes :

– inférieures à @1.2 vous êtes prêt à risquer 10% de votre capital.

– de @1.2 à @1.5 – 5%

– de @1.5 à @ 2 – 2%

– supérieures à @2 – 1%

C’est un modèle séduisant pour les parieurs, mais qui s’adapte mal à la réalité des opportunités du football trading.

MONEY MANAGEMENT : LES CÉLÈBRES STRATÉGIES DE GESTION DE BANKROLL

Dans cette partie, je vais aborder des techniques de mises célèbre mais plus poussé pour parieurs et sport traders.

Qu’est-ce que le Critère de Kelly Criterion ?

Le critère de Kelly repose sur une formule mathématique, appelez la formule de Kelly. Elle calcule la proportion de vos fonds propre à parier, de sorte à optimiser au maximum vos paris en cas de résultat positif.

La formule de Kelly s’exprime de la façon suivante :

Gérer ses Mises Kelly Criterion Formula

Un exemple concret : l’Islande accueille la France.

Gérer ses mises Islande France

Avec la formule de Kelly vous devez estimer/calculer, vous-même le pourcentage de probabilité d’un événement.

La victoire de la France à @1.55 représente 64% de probabilité. Néanmoins après analyse vous jugez (personnellement) que cette probabilité est de 66% soit une cote à @1.5.

Dans ce cas l’application de la formule de Kelly donne :

(0.55 x 66%) / 0.55 = (- 1.16)

Soit une proposition de miser 1.16% de votre bankroll sur la victoire de la France.

Même si, les sommes suggérées par la formule de Kelly, représente un % de votre bankroll, ce pourcentage va parfois dépasser vos limites maximales de 1, 2, 5 ou 10% par mise.

La formule peut vous recommandez de miser de grosse somme (25% et plus) qui en cas de mauvaise estimation et de résultat négatif anéantirait vos efforts.

Pour cette raison, au lieu de parier le pourcentage suggérée par la formule de Kelly, les parieurs utilisent parfois seulement une fraction (un demi ou un quart) de la somme suggérée par la formule de Kelly. C’est ce que l’on appelle couramment la fraction de Kelly.

Si, la formule de Kelly est théoriquement bonne, à long terme, en réalité elle se révèle délicate à mettre en place.

Il faut absolument que les probabilités que vous allez insérer dans la formule soient exactes, car sinon votre avantage mathématique est biaisé et peut se retourner contre vous.

D’où une marge d’erreur non-négligeable qui laisse en pratique cette formule difficile à mettre en application pour le parieur amateur.

Paris Sportif : Comment Utiliser le Système Fibonacci ?

Le système de Pari Fibonacci (aussi appelé Suite Fibonacci ou Séquence Fibonacci) implique d’augmenter vos mises à la suite d’un pari perdant, de manière à recouvrir la ou les précédentes pertes à la prochaine victoire.

– Comme une martingale me direz-vous ?

À peu de choses près, oui ! Le système Fibonacci fonctionne selon la logique suivante :

Le montant de la nouvelle mise correspond à la somme des deux mises précédents.

Nouvelle Mise : Mise précédent 1 + Mise précédente 2

La première mise est donc de 1

La deuxième mise est de 1 également, (1 + 0)

La troisième mise est de 2 (1 + 1)

La quatrième mise est de 3 (1 + 2)

La cinquième est de 5 (3 + 2), etc

Ce qui donne la séquence suivante : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610…

Dès que votre pari est gagnant, vous récupérez toutes vos pertes et encaissez généralement un léger profit. Pour votre prochaine mise, vous recommencez au montant initial.

Afin de minimiser vos pertes, il est important que les cotes sur lesquelles vous misez soient toujours au moins de @2.

Si, le système Fibonacci est en apparence moins agressif que la Martingale, il en partage pourtant les mêmes limites, celle de votre bankroll d’une part, celle des limites de mises et celle de l’inconnu du résultat de vos paris.

En pariant 10€, au 10ème pari vous devrez miser 550€, est-ce que cela en vaut vraiment la peine ?

Paris Sportifs et Intérêts Composés

Les intérêts composés sont bien connus des marchés financiers et souvent décrit comme une manière de devenir riche ! L’histoire veut qu’Einstein l’ait décrit comme la « 8ème merveille du monde » ! Rien que ça !

Les Intérêts Composés selon la Finance

Lorsque de l’on parle d’intérêt composés dans le domaine bancaire et de l’investissement, on entend ajouter les revenus gagnés par votre placement (vos intérêts) au placement initial.

De sorte que si votre rendement est de 10% au départ pour 100€, une fois vos premiers intérêts empochés votre capital s’élèvera à 110€.

En plaçant n’ont plus 100€, mais en réinvestissant vos 10€ de bénéfice, soit 110€ votre prochain rendement de 10% sera automatiquement accru.

Votre prochain gain n’est plus de 10€, mais de 11€ ! Votre banque s’élève dorénavant à 121€ au lieu de 120€, puis 133.1€, et ainsi de suite. C’est ce que l’on appelle les intérêts composés.

1€ de bénéfice ne semble pas énorme au début, mais le système est exponentiel et après seulement quelques semaines vous aurez doubler votre capital, puis tripler, etc…

Les intérêts composés appliqués aux paris sportifs

Appliquée aux paris sportifs, l’idée des intérêts composés fonctionne de la même manière que la stratégie de mise proportionnelle : la taille de votre mise augmente à mesure que vous gagnez, et diminue, lorsque vous perdez.

Son principe consiste à recalculer vos mises et réinvestir (le pourcentage de) vos gains à chaque nouveau pari.

Dans un premier temps, vous devez déterminer le montant de votre bankroll. Prenons 1000€.

Ensuite, il convient de déterminer votre pourcentage de mise par rapport à votre bankroll. Mettons 2%. Ce pourcentage de mise est votre référence et ne va plus changer.

Manchester United affronte Liverpool, les cotes du match sont les suivantes :

Victoire de Manchester United : 4

Match Nul : 3.6

Victoire de Liverpool : 1.9

Vous misez sur Liverpool 2% donc 20€ à @1.9 = 18€ de gain.

En cas de victoire de Liverpool, votre bankroll est passée à 1018€.

En cas de non victoire, votre bankroll serait de 980€.

Vous devez à présent recalculer le montant de votre prochaine mise en fonction du nouveau montant de votre bankroll. Soit, si Liverpool avait gagné : 1018 x 2% (ou 1018 / 50 ) =  20,36€.

Et, ainsi, de suite comme le montre le tableau suivant :

Gérer ses Mises Tableau Intérêt Composé

Dans notre exemple, le système des intérêts composés revient à mettre en place des mises proportionnelle fixe. Toutefois, il existe des variantes à ce système. L’une d’elle, consiste à recalculer vos mises par palier, seulement une fois que vous avez attends un montant X de gains.

Par exemple, conserver 20€ de mise jusqu’à ce que votre banque et atteint 1100€. Vous recalculerez ensuite 2% soit 22€ et conservez cette même mise jusqu’au prochain pallier.

Comme la proportionnelle fixe, cette méthode à l’avantage théorique de faire grimper plus rapidement votre bankroll que les mises fixes.

Théoriquement, les chiffres peuvent être éblouissants, mais rien ne vous assure que vous gagnerez.

Les intérêts composés fonctionnent mieux sur les systèmes à faible taux d’échec. Ils rendront toujours vos rendements plus volatils, même s’ils augmentent considérablement vos profits.

COMMENT TRANSFORMER SA BANKROLL EN UNITÉ ?

Une unité : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit simplement d’un pourcentage de votre bankroll, généralement diviser en 100 unités, de tel manière à ce qu’une unité équivaut généralement à 1% de votre bankroll.

Cette manière de gérer sa bankroll est très appréciée des professionnels, et est pourtant déroutante pour les débutants. Alors pourquoi transformer sa bankroll en unité ?

    • Protéger sa bankroll

Puisque votre bankroll est divisé par 100, vous évitez tout risque de perdre votre bankroll d’un coup, si vous respecter bien le nombre d’unités que vous pouvez miser.

    • Mesurer ses performances

Cela vous permet d’évaluer efficacement vos performances, car les unités se calculent en pourcentage et non pas en somme fixe.

    • Standardiser son vocabulaire

Chaque trader/parieur à une taille de bankroll différente, et par conséquent, la taille des mises diffère d’une personne à l’autre.

En indiquant des unités, plutôt que des sommes d’argent, vous adoptez un vocabulaire commun avec les autres qui s’adapte automatiquement à la taille de votre bankroll.

Lorsqu’un pronostiqueur vous recommande de miser une unité. Vous n’avez pas besoin de vous préoccuper du montant qu’il parie (10, 20€, etc.), mais simplement de la valeur à laquelle correspond une unité pour votre bankroll.

En raisonnant par unité, vous pouvez également facilement évaluer et comparer vos performances. Le système A m’a rapporté 6 unités alors que le système B ne m’a rapporté que 5 unités.

Vous n’êtes pas biaisé par un résultat indiqué en somme d’argent, peu révélatif des performances d’un système. Vous pouvez facilement analyser si A est plus performant que B.

    • Réduire la pression psychologique pendant les phases de pertes

Gérer des pertes financières s’avère particulièrement difficile, en calculant en unité vous prenez de la distante par rapport aux sommes engagées, pour rester concentrer non plus sur les chiffres mais sur les évènements.

CONCLUSION

La réponse la plus simple à comment gagner ? Il faut commencer par gagner plus que ce que l’on pert et cela passe inévitablement par un bon money management.

Vous devriez avoir compris l’importance de ne miser qu’un faible pourcentage de votre bankroll et d’accumuler vos gains progressivement.

Pour les parieurs à la recherche d’un plan pour s’enrichir rapidement aucune stratégie ne fonctionnera.

Les stratégies gagnantes sont toutes cumulatives et disciplinées. C’est ennuyeux, mais si vous voulez accumuler des profits à long terme grâce à vos activités de paris, vous feriez mieux de vous mettre à l’idée que dans cette course : prudence et consistance l’emporte.

Quelle gestion de mise vous correspond le mieux ?

Recommandation

Profitez de la technique du matched betting pour construire votre bankroll de parieur sans risque et débutez sereinement grâce à 750€ de gains minimum assurés.

► PACKAGE MATCHED BETTING : Guide Complet + France (750€ de Gain Minimum)

PACKAGE MATCHED BETTING FRANCE

 

One thought on “Money Management : les Meilleures Stratégies de Gestion de Bankroll

  1. Jep says:

    Perso, j’essaye d’utiliser au maximum la mise proportionnelle fixe. Mais il est vrai que parfois, on peut être amené à tenter de miser un peu plus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *