Et si vous transformiez votre pari turf pmu du jour en une réelle stratégie de pari hippique ? Dans l’article précédent Comment Parier sur une Course Hippique (Horse Racing), vous découvriez le trading hippique sur les sites de paris hippique étranger.

Trader les paris hippiques hors Arjel peut parfois être un problème pour ceux qui n’ont ni accès à la version originale de Betfair, ni au logiciel de trading, mais cela ne devrait pas vous priver du droit de gagner de l’argent grâce aux courses de chevaux.

Dans cet article, vous allez découvrir les méthodes de pari hippique les plus rentable applicable, sans logiciel et sur n’importe quel betting exchange (original ou clone).

Cet article comprend :

    1. Le Dutching et les Courses Hippiques
    2. Astuce Paris Hippiques : « Lay » pour Gagner

*

LE DUTCHING ET LES COURSES HIPPIQUES

Si vous vous êtes déjà posé la question : comment gagner au pari hippique ? Vous devriez avoir entendu parler du dutching.

Cette technique de pari sportif est l’une des plus utilisées. Elle a été spécialement conçue pour parier sur le turf ! Je lui ai déjà dédié un article entier dans : Dutching : une Technique de Pari Sportif pour les Pros. Voyons comment elle s’applique aux courses hippiques.

La Strategie de Pari Hippique Dutching : Comment ça marche ?

Le dutching consiste à parier simultanément sur plusieurs chevaux d’une même course. La technique veut que l’on répartisse ses mises en fonction des cotes des chevaux de manière à garantir un profit équitable si au moins l’un de nos chevaux remporte la course.

C’est une technique adéquate avec les courses hippiques dans la mesure où les cotes élevées, propre au pari turf, rendent mathématiquement possible la répartition de mises.

Prenons en exemple la course hippique du jour de Dudalk.

Dans Betfair, Timeform partage ses pronostics hippiques gratuits pour chaque course. Selon Timeform, les chevaux qui ont le plus de chance de gagner sont : 1. The Highway Rat (coté à @4.4) ; 2. Dandy Spirit (coté à @5.6) ; 3. Strong Johnson (coté à @12).

Betfair Course Hippique Trading

Passez les cotes de nos 3 chevaux sélectionnés dans un Dutch calculateur.

Ducthing Course de chevaux turf hippisme

Le calculateur nous indique le montant des mises que l’on doit miser (colonne Mise) pour garantir + 104.42€ de profits si l’un de nos 3 chevaux remporte la course. (Sélection hippique gagnante ! La course a été remportée par The Highway Rat)

Rem : vous pouvez utiliser gratuitement le Dutch calculator de Pronopro (en français) ou Oddschecker (en anglais) pour répartir vos mises.

Les Avantages et les Désavantages du Dutching

Déterminer le gagnant d’une course à plus de 6 chevaux n’est pas la chose la plus simple au monde ! Alors l’avantage évidant est qu’en pariant sur plus d’un cheval à la fois, vous augmentez grandement vos chances de succès. Qui plus est peu importe lequel de vos chevaux sélectionnés remporte la course dans tous les cas, vous faites un profit.

Vous pouvez également profiter de la différence de cote entre les bookmakers/betting exchanges pour placer vos mises sur des bookmakers différents.

En contrepartie, le désavantage du dutching est qu’en répartissant vos mises, vous divisez également vos gains. Il est évident que si vous misez sur 3 chevaux à la fois, dans le meilleur des cas un seul peut gagner ; vos deux autres mises seront perdantes !

La technique du dutching vous offre donc la garantie d’une plus grande probabilité de miser sur un cheval gagnant au détriment d’une espérance de gain plus faible.

ASTUCE PARIS HIPPIQUES : « LAY » POUR GAGNER

Beaucoup de parieurs sont à la recherche d’astuce et de stratégie pour gagner au pmu sans même soupçonner l’existence des betting exchanges.

Lorsque vous pariez sur un betting exchange, plutôt que sur un bookmaker, vous élargissez le champ possible de vos stratégies paris hippiques.

En effet, si Betfair est probablement le meilleur site de pari hippique en ligne, c’est parce qu’en tant que betting exchange, il vous offre à la fois la possibilité de parier POUR (BACK) et  CONTRE (LAY).

Les parieurs des bookmakers ne peuvent que parier POUR, ils se prisent ainsi de toutes les opportunités supplémentaires qu’offre les paris LAY.

Astuce : Lay le cheval favori d’une course hippique

Qu’est-ce qu’un cheval favori ?

Le favori d’une course de chevaux est le cheval avec la cote la plus basse. Ainsi, le favori d’une course, est en théorie, celui qui a le plus de chances de gagner la course.

– À votre avis, est-ce toujours le cas ?

Il n’y a qu’une manière de le savoir. Consulter l’historique des courses !

Dans les paris hippiques, les statistiques – peut-être plus qu’ailleurs – reflète avec une grande exactitude les chances réelles des chevaux.

Il est essentiel de se baser sur une analyse des statistiques des courses hippiques avant de commencer à parier. Heureusement pour les parieurs, elles sont abondantes et accessibles.

Pour trouver un système de pari hippique gagnant, l’essentiel est de simuler la profitabilité d’un cheval ou d’une stratégie hippique, en s’appuyant sur une database, avant de commencer à parier.

Prenons l’outil gratuit développé par Adrian Massey pour sa simplicité et son accessibilité.

Le site d’Adrian Massey

Rentrons dans sa base de données, les données suivantes :

« Clear Favourite » (Favori), Juin 2021, Tous les jours de la semaine, Distance : 1m 2f to 1m 3f ; Race Type (Flat) : Maiden (= c’est le nom donné aux chevaux qui n’ont jamais remporté de course), Toutes Class Confondues, Moins de 12 chevaux par course, et aucun autre filtre.

On obtient le tableau suivant :

Il y a eu 10 courses de ce type en juin 2021. Seulement 3 favoris ont remporté leur course avec les cotes suivantes : 6/4 (@2.5) + 4/7 (@1.57) + 1/7 (@1.3). Soit un gain de + 237 € pour des mises fixes à 100 €. Les favoris ont perdu 7 fois soit – 700 € de pertes.

Bilan si vous aviez parié pour les favoris, vous auriez : 700€ de pertes pour seulement + 237€ de gains = – 463€ !

– Quelle conclusion peut-on tirer de ce modèle ?

Parier pour (= Back) les favoris dans ce type de course (et selon nos critères) n’est pas profitable.

– Quelle conséquence cela a-t-il ?

Si le modèle de pari Back n’est pas profitable à l’inverse le modèle de pari Lay le devient ! Ainsi si au lieu de parié Pour vous aviez parier Contre le favori, votre balance serait de + 463€ ! Dans ce cas Lay le Favori s’avère être très profitable !

Un modèle statistique basé sur seulement 10 échantillons n’est pas suffisant. Il s’agit ici d’illustrer clairement la stratégie et son cheminement.  Si vous gardez les mêmes critères de sélection, mais que vous élargissez la période de 2012 à juin 2021, vous obtenez un total de 570 courses qui ont généré – 3284€ de pertes pour le Back et autant de profit pour le Lay.

Voilà une belle démonstration d’une stratégie de pari turf profitable !

Si le sujet de la cotation des chevaux favoris vous intéresse, je vous invite à regarder la vidéo de Peter Webb (en anglais) : Horse racing tips | Betting on favourites.

Comment choisir entre Back ou Lay un cheval ?

Une fois que vous avez compris l’avantage qu’offre les betting exchanges de pouvoir à la fois Back ou Lay. Vous comprenez que les possibilités de parier sont multipliées par deux et qu’il est dans votre intérêt de vous appuyer sur une base de donnée pour parier.

En vous appuyant sur votre database, vous allez pouvoir déterminer quelle stratégie à une espérance de gain positive ou négative, comme nous l’avons vu dans l’exemple ci-dessus. L’espérance de gain vous dicte ensuite si vous devriez Back ou Lay.

Parmi les critères de sélection à considérer il y a : le type de course, la distance de la course, la cotation des chevaux, etc. C’est en manipulant ces critères que vous allez pouvoir déterminer un modèle gagnant à exploiter, exactement comme nous venons de le faire avec Lay le favori.

Pourquoi Lay un pronostiqueur ?

– Y aviez-vous déjà pensé ?

L’univers des pronos est un monde alléchant rempli d’apprenti sorcier incompétent ! Ce n’est pas toujours un mal et on va voir comment ?

Lorsqu’un pronostiqueur n’est pas rentable, il ne l’est pas seulement lorsque vous suivez ses pronos. C’est-à-dire que vous « backer » comme lui une sélection. Si à l’inverse, vous décidiez de parier contre lui (de Lay) vous deviendriez profitable !

C’est un constat avec lequel il faut s’amuser, certains pronostiqueurs sont tellement mauvais qu’il suffit simplement de parier contre eux pour gagner de l’argent.

Grâce au pari, Lay vous transformez un pronostiqueur perdant en un pronostiqueur gagnant !

Je vous recommande de vous constituer une base de données (simple tableau Excel) dans laquelle vous répertoriez les pronostics et leurs résultats. Vous serez vite en mesure d’identifier les tipsters qui vous seront profitables.

Comment trouver des pronostiqueurs hippiques gagnants (ou plutôt perdants) ?

Vous remarquerez que les bookmakers, mais également les médias, proposent généralement une rubrique pronostics. Bizarrement, les performances de leur pronostiqueurs professionnels sont rarement affichées… à vous de les enregistrer et vous serez vite fixé sur qui parier POUR et qui parier CONTRE !

Vous pouvez également passer par un service de pronostic, comme Tipstrr. Ici plus besoin de faire fichier Excel, la plateforme détaille les performances de chaque pronostiqueur.

Voici le graphique des performances du tipster Andy Kappa.

On peut voir que ce tipster à 3 mois en négatif sur 5. Pour autant, la somme de ces gains excède ces pertes. Donc parier aveuglement contre lui n’est pas une bonne idée.

Tipstrr affiche d’autres graphiques.

Dans le graphique League, on découvre que le pronostiqueur est négatif dans 3 hippodromes : Bath (-15% de ROI), Lingfield (-100% de ROI) et Doncaster (-18.6%). De la sorte, Lay les pronos dont les courses se tiennent dans ces hippodromes peut-être profitables.

Le tableau Odds (« cote » en français) divise les pronos en fonction de la valeur des cotes. Cette subdivision permet de nous rendre compte qu’Andy Kappa n’est pas profitable pour les cotes allant de @1.01 à @3.99 et de @12 à @19.99. Il serait donc sage de parier contre ses pronostics lorsque les cotes de ces pronos rentrent dans ce range.

Si en plus son prono concerne un cheval qui concoure dans l’une des courses au ROI négatif dont nous de paroles, vous chances sont accrues.

Le nombre de tableau proposé par Tipstrr est vaste.

En voici, un autre qui évalue la profitabilité du tipster en fonction du temps à laquelle il publie ses pronos par rapport au début de l’événement.

Ici entre 3-12 heures et 1 à 2 jours avant l’événement nous offre les meilleures chances d’établir une stratégie Lay le pronostiqueur profitable.

Tips : Pour appliquer cette stratégie avec plus de succès, je vous recommande de commencer par enregistrer vous-même les performances du tipster dans un fichier Excel et de commencer à parier seulement quand votre période de suivi confirme vos attentes.

Rem : Vous aurez vite compris que cette dernière stratégie : parier contre un pronostiqueur ne s’applique pas uniquement aux courses hippiques, le seul impératif est que l’événement soit listé sur un betting exchange !

Conclusion

Dans cet article, nous avons vu comment mettre en place 3 stratégies de paris hippiques hors arjel : la stratégie du dutching et les stratégies basées sur les paris Lay. Lorsqu’une stratégie ou un tipster n’est pas profitable, il est possible de prendre son contre-pied. Le pari Lay nous offre cette option formidable en un seul clic. Sur Tipstrr, vous pouvez en un clin d’œil trier les performances d’un tipster et décider quel est le meilleur moyen (Back ou Lay) de gagner avec le suivi de tipster.

► Pour avoir un accès à l’original de Betfair depuis la France et parier hors arjel, ce n’est pas simple mais pas impossible ! Consultez la formation : Accéder aux Betting Exchanges pour esquisser tous les obstacles !

*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *